Retour aux artistes

flamenco Danseur

Belén López

Belén López, de mère cordouane et de père sévillan, commença très jeune à faire ses premiers pas dans le monde de la danse, bien qu’elle n’appartienne pas à une famille de tradition flamenca. Il est difficile de résumer brièvement le parcours de cette jeune bailaora.

NOM: Ana Belén López Ruiz « Belén López »



LIEU ET DATE DE NAISSANCE: Tarragone, décembre 1986.



ETUDES: A l’âge de 11 ans, elle commença ses études au Conservatoire de Danse de Madrid, cursus qu’elle terminera quatre ans plus tard.



PARCOURS: Belén López, de mère cordouane et de père sévillan, commença très jeune à faire ses premiers pas dans le monde de la danse, bien qu’elle n’appartienne pas à une famille de tradition flamenca. Il est difficile de résumer brièvement le parcours de cette jeune bailaora.



Dès l’âge de 5 ans, lors de la Sant Jordi (Saint Georges), Belén dansa en guise d’hommage dans le cadre de l’inauguration d’une rue de Barcelone consacrée à Carmen Amaya. Son interprétation eut lieu en présence de Pasqual Maragall, alors maire de Barcelone, et aux côtés des célèbres artistes Antonio Ruiz Soler « el bailarín » et Pilar López. Il s’agissait là de la première fois que Belén dansait avec de la musique en direct et s’en souvient comme étant « une expérience très importante » dans sa carrière.



A l’âge de 7 ans, elle gagna le concours télévisé « Bravo Bravísimo » et dansa aux côtés du danseur de prestige international Ángel Corella au Théâtre de Madrid. En décembre 1994, elle fut invitée par Corella pour interpréter son art à ses côtés lors d’un spectacle en faveur de l’UNICEF, présenté par Concha Galán au Théâtre de Madrid.



A l’âge de 9 ans, elle représenta l’Espagne lors du Salon International du Tourisme « Inturfest » à Saint-Pétersbourg (Russie) pour la première fois. En août 1996, elle dansa en tant qu’invitée d’honneur lors d’un gala à Tenerife organisé par Andrés Caparrós. Quelques mois plus tard, elle dansa devant des représentants du département de tourisme russe, sur demande de la Mairie de Tarragone.



En février 1997, elle représenta à nouveau l’Espagne lors du salon « Inturfest », ainsi que dans diverses ambassades et palais de Saint-Pétersbourg. Depuis 1999, elle réside à Madrid et interprète son art habituellement dans plusieurs tablaos flamencos. A l’âge de 11 ans, elle débuta ses études au Conservatoire de Danse de Madrid, cursus qu’elle terminera quatre ans plus tard.



De 2001 à 2005, et ce pendant quatre saisons, elle fut première danseuse à l’Arena di Verona, le théâtre d’opéra à l’air libre le plus grand du monde, avec les opéras « Carmen » et « Il Trovatore », dirigés par Franco Zefirelli, et première danseuse de la compagnie La Corrala de la danza, dirigée par Il Camborio, faisant des tournées dans toute l’Italie. En avril 2003, elle interpréta son art à l’Ambassade russe de Madrid. Durant quelques mois, elle fut la première figure de Corral de la Morería à Madrid, où elle présenta un spectacle aux côtés de Juan Andrés Maya.



En mai 2004, à l’âge de 17 ans, elle reçut le Prix National de Flamenco « Mario Maya » et en mars 2005 elle fut récompensée par le Prix à l’Artiste Révélation attribué par le restaurant « Corral de la Pacheca ». Le 3 octobre 2003, elle interpréta son art en tant qu’unique danseuse lors d’un gala de bienfaisance au Théâtre de la Zarzuela de Madrid, sous les yeux de Sa Majesté la Reine Sofía.



En janvier 2005, elle présenta avec sa propre compagnie au Théâtre Metropol de Tarragone la réalisation « Atrapados por el arte », qu’elle présenta à nouveau un an plus tard au Théâtre de Madrid. En février 2006, elle interpréta son art au Festival de Xérès dans le cadre du cycle « Los novísimos » et en avril de la même année lors de la Biennale « danza e Italia » de Pesaro (Italie).



En 2008, Belén López dirigea, écrivit et chorégraphia « Cuando Amanece » au Théâtre Nuevo Apolo de Madrid. L’année suivante, elle fut félicitée par la critique pour « A mi manera » au Théâtre La Latina.



En 2012, Belén López voyagea à Prague, débutant dans cette ville, mais aussi à Brno en République Tchèque.



En mars 2013, Belén López dansa aux côtés de Jesús Carmona, Antonio Canales, Sol Picó, et Carlos Rodríguez lors de la dixième édition du « Flamenco Festival » de Londres.

Tout au long de sa carrière, elle interpréta son art aux théâtres Español et Albéniz de Madrid, au Cercle des Beaux-Arts de Madrid, au Grand Théâtre de Cordoue, au Festival Suma Flamenca, au Théâtre Gasteig à Munich, au Festival Caja Madrid, au Festival Flamenco Pa Tós, à la Biennale de Malaga, etc.



PRIX: Prix National de Flamenco « Mario Maya » 2004 et Prix à l’Artiste Révélation 2005 attribué par le restaurant « Corral de la Pacheca ».

Belén López

Tablao Flamenco Cordobes

restaurant

Gala du réveillon du Nouvel An et soirée Flamenco

read more

Ce site utilise des cookies. Si vous continuez à parcourir, nous envisageons d'accepter son utilisation.