Retour aux nouvelles
janvier 18, 2018

Séville et Cadix: Diálogos del baile « … etc. »

Marco Flores, Claudia Cruz et Marina Valiente représentent les villes de Cadix et Séville dans le tablao historique de La Rambla pendant le mois de janvier

janvier 18
Tablao Flamenco Cordobes

Il commence en 2018 et à Tablao Flamenco Cordobes nous accueillons la nouvelle année avec un spectacle plein d'artistes de première classe.

Marco Flores

Né à Cadix, son expérience professionnelle commence dans les tablaos et les festivals andalous. En 2001, il rejoint la société Sara Baras et Rafael Amargo. En 2003, il commence ses projets solo et crée la compagnie de danse ESS3 Movimiento avec Olga Pericet, Daniel Doña et Manuel Liñán.

En tant que soliste, elle danse au Festival de Flamenco de Lepe, au Festival international de musique et de danse de Grenade et participe au Gala du 50ème Anniversaire du Corral de la Morería.

En 2007, il crée « En Clave » avec Manuel Liñán et Olga Pericet et participe au Flamenco Festival à New York et Londres, avec d’excellentes critiques.

Claudia Cruz

Originaire de Cadix, alors qu’elle n’avait que 5 ans, elle a commencé à apprendre le flamenco, le ballet et le classique espagnol à l’académie de Charo Cruz, Cibayi Dance. Il a appris de grands artistes tels qu’Israel Galván, Belén Maya, Mijita Dakota, Pacy Sánchez, Silvia Oen … etc et a collaboré à différents spectacles tels que la Proclamation du Carnaval de Cadix, Carmen de Bizet avec la compagnie Los Ullen, Con Alma, Niña Pastori à Noël …

Il a voyagé à travers l’Europe et le Japon, apportant son art au public, qui a été récompensé par différents prix tels que le premier prix Matilde Coral et José de la Vega en 2006 à L’Hospitalet, le premier prix du concours Ubrique en 2006 , le premier prix de la catégorie danse alegrías au concours Peña de la Perla à Cadix, 2005 ou le premier prix du concours Estepona Cantora en 2005.

Marina Valiente

Née à Séville, au sein d’une famille d’artistes où le flamenco lui a été inculqué depuis sa plus tendre enfance et à peine âgée de 3 ans, elle monte sur scène pour la première fois.

Comme une bailaora se produit dans le monde entier, son travail comprend la performance à la Biennale de Séville avec Israel Galván dans son spectacle « Galvánicas », en travaillant en compagnie de Rafael Campallo avec lequel elle a joué au Festival du Mont de Marsans entre autres.

En ce qui concerne les prix, nous pouvons souligner le deuxième prix du concours national pour Alegrías « La Perla de Cádiz » 2011 et troisième prix du Concours national du jeune flamenco 2007.

 

This post is also available in: Español English Català 简体中文 日本語 Русский Italiano Deutsch 한국어

Tablao Flamenco Cordobes
Tablao Flamenco Cordobes

Chanter et Guitare

Tati

Luis Santiago « El Tati » a commencé sa carrière à l’âge de 12 ans, d’abord en tant que percussionniste et plus tard en tant que guitariste, accompagnant ses parents Mercedes Amaya et le guitariste Santiago Aguilar. Il a participé à divers spectacles dont le «Festival du Mont de Marsan», en France, se distingue. Le festival de flamenco le plus important dans tout le pays et a partagé la scène avec des artistes de la stature de Gerardo Núñez, la compagnie de Mario Maya, Antonio « El Pipa », Famille Farruco, entre autres.

Il a fait une tournée de présentations dans les principales villes du Japon, présentant au National Center of Arts la compagnie nationale de danse.

José Luis Medina

José Luis Medina (1986), guitariste né à Córdoba, commence à jouer de la guitare flamenco avec 13 ans de la main d’Alberto Lucena, dont il a appris pendant 5 ans.

Il reçoit des cours de grands maîtres de la guitare tels que Niño de Pura, Eduardo Rebollar, José Luis Postigo, Miguel Ángel Cortés et Pedro Sierra et participe au Concours de Jeunesse d’Accompagnement à Cante et à la Danse organisé par la Fondation Cristina Heeren, recevant le premier prix. Cette même année, il remporte également le troisième prix en tant que guitariste solo à Alhaurín de la Torre (Málaga) et à Ogijares (Grenade).

Il a présenté son propre spectacle au Festival Flamenco de Châteauneuf (France).

Jesús Núñez

Guitariste né à Cadix avec une longue carrière professionnelle derrière lui. Il a joué avec des artistes tels que Manuel Liñán, Marco Flores, India Martínez ou Pitingo, entre autres, et a fait des tournées en Tanzanie, au Rwanda, au Cap-Vert, en Italie, etc.

Chanter

Le Tana

Victoria Santiago Borja « La Tana » a commencé sa carrière professionnelle en chantant pour danser dans des compagnies telles que Joaquín Cortés ou Farruquito. Paco de Lucía l’a entendue chanter dans un bar de Séville et a rejoint sa distribution.

La voix de la cantaora sévillane prend le devant de la scène dans plusieurs titres de l’album Cositas buenas (2004), parmi eux, les tangos qui lui donnent le titre. Le maître d’Algésiras s’est embarqué dans la troupe avec laquelle il a présenté son dernier album à travers le monde, avec d’autres cantaores comme Duquende et Montse Cortés.

Juan Manzano « Coco »

Naturel de San Roc, c’est probablement l’une des voix les plus flamenco de Barcelone. Authentique et avec le flamenco dans son ADN, elle vous accompagne partout où vous allez. Ajoutez-y une voix prodigieuse, capable d’un caprice capricieux, riche de souvenirs évocateurs et de naturel débordant. C’est une institution flamenco entière à Barcelone et cela ne cesse de nous surprendre année après année.

Le Quini de Jerez

Au cours de sa carrière, il a travaillé avec de nombreux artistes importants, tels que Tomasa Guerrero « La Macanita », Fernando Terremoto, Elu de Jerez ou Merchora Ortega, entre autres.

Déjà à 20 ans, mature en tant que chanteur, il décide de s’aventurer dans la cante et de laisser sa scène palmero. À Lagar de Parrilla, l’un des lieux les plus emblématiques de Jerez commence en tant que chanteur et ils commencent leurs performances dans les clubs, concours et festivals, remportant un an plus tard le premier prix du Concours de Cantes par Bulería de Jerez.

Après son succès, il a rejoint la compagnie d’Antonio Gades, voyageant la tournée mondiale après la tournée: USA, France, Londres, Californie, Maroc ou le Brésil ont été certaines de leurs destinations.

Manuel de la Nina

Jeune chanteuse de Jerez de la Frontera qui a déjà visité les principales villes des États-Unis. Il a fait ses débuts avec Tomasa ‘La Macanita’, Luis ‘El Zambo’ ou Tía María Bala, entre autres

 

“Translation by Google Translate check the original Text in English”

This post is also available in: Español English Català 简体中文 日本語 Русский Italiano Deutsch 한국어

Vous pouvez également être intéressé

show

Notre histoire

read more

Ce site utilise des cookies. Si vous continuez à parcourir, nous envisageons d'accepter son utilisation.