flamenco

Tablao Flamenco Cordobes présente le spectacle Cádiz … « Salada Claridad »

Tablao Flamenco Cordobes Barcelona, le tablao historique de Las Ramblas, présente "Cadix ..." Salada Claridad "le 16 Février.Un spectacle original dédié à la ville de Cadix dans son mois de carnavals, joué par des artistes célèbres de Cadix.


4885/5000
Tablao Flamenco Cordobes Barcelona, ​​le tablao historique de Las Ramblas, présente "Cadix ..." Salada Claridad "le 16 Février.Un spectacle original dédié à la ville de Cadix dans son mois de carnavals, joué par des artistes célèbres de Cadix.

Les cantes flamenco et les danses et les sons de la baie seront représentés sur les tables de Cordobes par un casting de luxe authentique: David Palomar, Anabel Rivero, Marcos Flores, Rosario Toledo et Jesús Fernández.

Un hommage d'admiration à la ville qui a éternisé pour le flamenco les cantes de Macande, El Mellizo, El Guante ou La Perla et une occasion exceptionnelle de profiter du meilleur flamenco de Cadix. Du 16 au 26 février et du 15 au 29 mars au Tablao Flamenco Cordobes.


David Palomar
David Palomar est un cantaor de prestige reconnu et un illustre représentant de Cádiz flamenco. Ses débuts professionnels ont commencé avec le groupe "Levantito" en tant que chanteur et producteur.

En 1998, en tant que chanteur, il crée le spectacle "Sólo por arte" à la Bienal de Sevilla et avec la compagnie de Javier Barón.

Après cela, David a continué à travailler avec différentes sociétés telles que Carmen Cortés. A côté d'elle, elle a présenté en première le spectacle des artistes japonais Shoji Kojima et Yoko Gomatsubara "Soleá, un son enterno", en tournée au Japon. Avec la compagnie de Javier Peña, il a représenté en tant que chanteur le spectacle "Flamenco en concert" qui l'a emmené en tournée en Australie et aux États-Unis. La dernière des compagnies avec lesquelles il a travaillé pendant cette étape était Javier Latorre, représenté par le spectacle "Le nombre de la rosa" et "Ambivalencia".

Ses premières performances solo commencent en 2007, en créant son propre spectacle "Cádiz", produit par l'Agence andalouse pour le développement du flamenco, partageant la scène avec Mariana Cornejo et Carmen de la Jara. L'année suivante, il se produit à plusieurs reprises avec l'Orquestra Manuel de Falla de Cádiz, dirigé par José Luis López Aranda, interprétant des chansons folkloriques de Lorca. Il participe également à la première du spectacle "Flamenco Hoy" de Carlos Saura et à la XVIème Biennale de Flamenco de Sevilla. Dans la Central Milk Room de Cadix, il donna ses premiers récitals de cante solo: "Palomar, el cante".

Un an plus tard, en 2008, David sort son premier album "Trimilenaria", auquel le web spécialisé deflamenco.com décerne le meilleur premier album. Avec l'expérience acquise et encore plus d'envie d'aller de l'avant, il ne lui faudra que deux ans pour présenter son deuxième album "La Viña: Cantón independiente" .En 2012, il sort son troisième album, présenté lors des célébrations du Bicentenaire du La Constitution Espagnole tenue à Cadix au Gran Teatro Falla, un album hommage à la vie et à l'œuvre du grand Chavela Vargas intitulé "La Dama del Poncho Rojo", qui a été présenté sur des scènes telles que Théâtre Quintero à Séville ou devant plus de douze mille personnes au Festival de Cosquín en Argentine, qui a été retransmis à la télévision par le biais du Réseau national de télévision, ainsi qu'à la Noche Blanca del Flamenco à Cordoue, à la Biennale de Hollande, aux Nîmes Festival, le Festival de Flamenco à Mont-de-Marsan, la Biennale de Séville et le XIVème Festival de Jerez, entre autres.

Nous sommes arrivés en 2013, année où David se rend à Montevideo pour présenter son spectacle "Gaditanía" avec plein à Sala Verdi pendant deux jours consécutifs et tourné dans toute l'Argentine et apparaît dans le programme "Flamenco para tus Ojos" sur la chaîne de télévision 2 espagnol, présenté par le célèbre cantaor Diego "El Cigala" en reconnaissance de son travail en tant que représentant des Cantes de Cádiz. En 2015, il publie l'album "Denominación de Origen", dans lequel il approfondit et persévère dans la défense et la récupération de l'école de chant de flamenco de Cadix et son idiosyncrasie. Présenté au XIXe Festival de Flamenco de Jerez, il a été très critiqué dans l'un des scénarios les plus exigeants et l'a amené à se produire de nouveau au Gran Teatro Falla de Cadix et au Teatro Echegaray de Málaga. Déjà en 2016, il poursuit sa tournée avec la présentation de son dernier album sur des scènes telles que l'Auditorium National de Madrid, le Festival de Luxembourg et le Théâtre Lope de Vega, dans le cadre de la XIXe Biennale de Séville.



Marcos Flores

Né à Cadix, son expérience professionnelle commence dans les tablaos et les festivals andalous. En 2001, il rejoint la société Sara Baras et Rafael Amargo. En 2003, il commence ses projets solo et crée la compagnie de danse ESS3 Movimiento avec Olga Pericet, Daniel Doña et Manuel Liñán.
En tant que soliste, elle danse au Festival de Flamenco de Lepe, au Festival international de musique et de danse de Grenade et participe au Gala du 50ème Anniversaire du Corral de la Morería.
En 2007, il crée "En Clave" avec Manuel Liñán et Olga Pericet et participe au Flamenco Festival à New York et Londres, avec d'excellentes critiques
 

Rosario Toledo
Diplômé en Danse Espagnole par le Conservatoire Supérieur de Danse de Séville, à ses débuts il fait partie de la Compagnie de Manuela Carrasco et Antonio El Pipa.
Peu de temps après, il a ajouté son activité dans des tablaos de renom tels que «El Cordobés» à Barcelone ou «Los Gallos» à Séville. Il collabore également dans des spectacles avec des artistes tels que Javier Latorre, Javier Barón, Antonio Canales, Israël Galván et Miguel Poveda, entre autres. En outre, il travaille comme soliste avec Mario Maya dans son spectacle «De Cádiz à Cuba, la mar de Flamenco. Après l'expérience acquise, elle a décidé de développer des projets avec sa propre compagnie, récoltant un énorme succès des critiques et du public et devenant un danseur essentiel dans la scène flamenco actuelle.

Jesús Fernández
Né à Cadix, avec seulement 16 ans, il obtient le Prix national de danse flamenco d'Estepona (Málaga).
Il a débuté sa carrière professionnelle dans de nombreux clubs de flamenco et tablaos à Madrid. En 2009, il a présenté son premier spectacle "Ataduras", qui a fait ses débuts à Londres et l'a emmené en tournée à travers les principaux théâtres en Espagne et en Italie.
Il est invité à participer à l'œuvre Medea et obtient le prix des arts du spectacle des Pays-Bas. En 2010, El Desplante se distingue lors du 50ème anniversaire du prestigieux Festival International de Cante de las Minas.

Le Quini de Jerez

Joaquín Marín Flores, artistiquement connu comme "El Quini de Jerez", est né à Jerez, dans le quartier de La Plazuela, en 1980, dans la famille gitane de los Pastillas. Avec seulement 12 ans, il a commencé sa carrière comme un palmero accompagnant la danseuse Manuela Carpio jusqu'à l'âge de 15 ans, quand il a rejoint la compagnie d'Antonio el Pipa. Au cours de sa carrière, il a travaillé avec de nombreux artistes importants, tels que Tomasa Guerrero "La Macanita", Fernando Terremoto, Elu de Jerez ou Merchora Ortega, entre autres. Déjà à 20 ans, mature en tant que chanteur, il décide de s'aventurer dans la cante et de laisser sa scène palmero. À Lagar de Parrilla, l'un des lieux les plus emblématiques de Jerez commence en tant que chanteur et ils commencent leurs performances dans les clubs, concours et festivals, remportant un an plus tard le premier prix du Concours de Cantes par Bulería de Jerez. Après son succès, il a rejoint la compagnie d'Antonio Gades, voyageant la tournée mondiale après la tournée: USA, France, Londres, Californie, Maroc ou le Brésil ont été certaines de leurs destinations.



Anabel Rivera

Née dans le quartier de Mentidero (Cádiz), elle est une cantaora avec une longue carrière de professionnelle derrière son dos. Gagnant du deuxième prix du Concours National d'Alegrías, du deuxième prix du Concours de Tientos de Cádiz et du deuxième prix au Cante por Bulerías de San Fernando, Cadix. Il a joué dans des festivals et des théâtres à travers le monde avec de grands artistes tels que Niña Pastori, El Barrio, Pilar Ogalla, Javier LaTorre ou encore India Martínez, entre autres. Anabel Rivera a joué dans tous les types de festivals: Festival Flamenco de New York, Festival Flamenco de Munich, Festival Flamenco de Monterrey, Festival Instituto Cervantes de Bucarest, Festival Instituto Cervantes à Paris, Festival de Luxemburgo, Festival Catalunya Arte Flamenco, La Suma Flamenca de Madrid, Le Potaje Utrera, le Gazpacho de Morón, la Nuit Blanche du Flamenco de Cordoue, la Biennale de Séville, le Festival Flamenco de Jerez et les Jueves Flamencos de Cádiz sont les plus importants dans lesquels il a joué. Anabel Rivera collabore actuellement avec les compagnies de cantaor David Palomar et celle de cantaora Marina Heredia et le pianiste Dorantes, ainsi qu'avec Tablao Flamenco Cordobes de Barcelone.



Miriam Vallejo

Miriam Vallejo a commencé sa carrière comme bailaora à l'âge de 9 ans et jusqu'en 2001 elle a fait plusieurs séminaires avec des danseurs tels que Eva La Yerbabuena, Matilde Coral, Antonio El Pipa, Belén Maya, Rafael de Carmen et Javier Latorre. Parallèlement, elle commence sa carrière de cantaora aux tablaos Los Tarantos, El Cordobés et El tablao de Carmen. En 2001, il décide de se consacrer à sa carrière artistique et se consacre exclusivement au chant flamenco. Elle était la chanteuse du spectacle "Torero" de Juan de Juan, chorégraphié par Antonio Canales au Teatro Apolo de Barcelone. Cette cantaora a joué au Forum des Cultures 2004 avec "Fiesta Gitana" et était la chanteuse officielle de l'émission "Carmen Amaya", dirigée par Eva Santiago. Il a travaillé dans les deux dernières éditions du festival de musique de Begur et du festival Carmen Amaya, ainsi que dans le Tribute to Diego Pantoja. Il a également collaboré comme choriste dans l'album "Mi forma de vivir" de Duquende et dans l'album "Techarí" d'Ojos de Brujo.





4399/5000
David Cerreduela

David, guitariste connu de Caño Roto, l'un des berceaux de la guitare flamenco de Madrid, est le fils du célèbre guitariste El Nani et petit-fils d'un luthier, ce qui explique sa précocité sur scène. À 14 ans, il a commencé sa carrière professionnelle en accompagnant nul autre que Lola Flores et Merche Esmeralda. Plus tard, il fait partie de la compagnie Antonio Canales dans les œuvres de Torero ou Gitano, une œuvre dont il est l'auteur d'une grande partie de sa musique, ainsi que d'accompagner l'entreprise dans les spectacles Cuerda y Tacón et Bernarda Alba. Plus tard, il travaille avec Juan de Juan dans l'œuvre Pueblos, étant l'auteur de la partie musicale de l'œuvre.

Entre autres, il a joué cante Guadiana, Ramon El Portugués, El Yunque et un long etcetera. Il a également collaboré à de nombreux enregistrements, comme Enrique Heredia El Negri, intitulé El último beso, Guadiana, Los Chorbos, etc.

En plus de jouer pour les artistes de flamenco les plus connus, il accompagne Enrique Morente depuis des années et, après avoir été guitariste pour le Ballet National d'Espagne, il a également collaboré avec des chanteurs aussi importants que Diego El Cigala, Manolo Tena. , Guadiana et Antonio Carmona. La guitare de David Cererduela, une pièce fondamentale de l'affiche du tablao El Cordobes de Barcelona.

Javier Patino

Né à Jerez, il commence à la guitare flamenca avec José Luis Balao et Manuel Lozano "El Carbonero", et élargit sa formation avec Manolo Sanlúcar et Gerardo Núñez. Il est un spécialiste de l'accompagnement pour la danse et a fait des tournées à travers le monde avec des artistes tels que Joaquín Grilo, Carmen Cortés, Beatriz Martín, Manuela Carrasco et José Antonio, entre autres. En ce qui concerne les cantaores, tout au long de sa biographie, il a coïncidé avec des personnalités telles que José Mercé, Esperanza Fernández et Segundo Falcón.

De son côté compositeur, interprétatif et directeur musical, nous pouvons souligner qu'il a collaboré dans les spectacles du bailaor Javier Barón "Dime", "Footnotes" "Danse de fer", "Bronze dance", "Meridiana", et il a composé et interprété la direction musicale du spectacle "A fuego lento" d'Andrés Peña. En 2008, il a participé à l'exposition collective «De la mer al fuego», coproduite par le Festival Flamenco de Mont-de-Marsan et la Biennale de Flamenco de Séville, accompagnant Luis el Zambo. Un an plus tard, il participe aux spectacles "Deux voix pour une danse" de Javier Barón et "Flamenco est écrit avec Jota" par Miguel Ángel Berna, Úrsula López et Rafael Campallo. Son premier travail solo, intitulé "Media VIda", a été présenté lors du Festival de Flamenco de Jerez 2009, produit par Tino di Geraldo. Actuellement, elle compose et collabore avec des danseurs de la taille de Belén Maya avec "Danses pour les personnes tristes" Ángel Muñoz "Ángel" et Olga Pericet "Rosa métal et cendre" et a participé à l'album de Cantaor Miguel Ortega "A regarder en arrière" . En 2011, il a pris la décision de parier sur sa carrière solo et, avec l'Instituto Cervantes, il a voyagé à travers le Brésil et a visité des villes comme Bello Horizonte, Brasilia, Salvador de Bahia et Rio de Janeiro. En 2012, il a également joué au festival de jazz de Copenhague.



Juan José Alba
Guitariste de flamenco né à Cadix, il a commencé sa carrière artistique à un âge précoce et n'a pas cessé de travailler régulièrement avec de grandes figures du flamenco comme Antonio El Pipa, Argentine, Mariana Cornejo, Joana Jiménez, David Palomar et Eduardo Guerrero, avec qu'il a joué dans de nombreux festivals et théâtres en Espagne et dans une grande partie du monde. En tant que compositeur, il a signé la musique de plusieurs spectacles, en plus d'être un enseignant en éducation musicale et un baccalauréat en histoire et en sciences de la musique.


Tablao Flamenco Cordobes Barcelona, ​​le tablao historique de Las Ramblas, présente "Cadix ..." Salada Claridad "le 16 Février.Un spectacle original dédié à la ville de Cadix dans son mois de carnavals, joué par des artistes célèbres de Cadix.

Les cantes flamenco et les danses et les sons de la baie seront représentés sur les tables de Cordobes par un casting de luxe authentique: David Palomar, Anabel Rivero, Marcos Flores, Rosario Toledo et Jesús Fernández.

Un hommage d'admiration à la ville qui a éternisé pour le flamenco les cantes de Macande, El Mellizo, El Guante ou La Perla et une occasion exceptionnelle de profiter du meilleur flamenco de Cadix. Du 16 au 26 février et du 15 au 29 mars au Tablao Flamenco Cordobes.

“Translation by Google Translate check the original Text in English”

show

Notre histoire

read more

Ce site utilise des cookies. Si vous continuez à parcourir, nous envisageons d'accepter son utilisation.