Retour aux artistes

flamenco Danseur

Juana Amaya

Juana Garcia Gomez, petite-fille de Francisca Amaya Amaya et la nièce de Paco del Gastor mère, se joint en tant que société de premier danseur Mario Maya en 1983 dans les spectacles "Ay Jondo" et "El Amargo» (Bitter).

Juana Garcia Gomez, petite-fille de Francisca Amaya Amaya et la nièce de Paco del Gastor mère, se joint en tant que société de premier danseur Mario Maya en 1983 dans les spectacles « Ay Jondo » et « El Amargo» (Bitter). Elle devient aussi soliste avec 17 cours de la Seconde Biennale de Séville, sur « La nouvelle mesure ». De 1984 à 1994 Habituellement elle travaille dans « Sommet Flamenco » de montrer qui prend une longue tournée à travers l’Espagne et l’Angleterre, en Inde, en Australie ou au Canada. Dans les parenthèses de ce spectacle en 1991, elle travaille sur les « Stars de la Biennale» et «Sommet Flamenco de Madrid ». En 1993, elle danse dans un spectacle de Flamenco Joaquín Cortés et Antonio Canales et sa compagnie, et puis elle est présentée dans le théâtre romain de Caracalla, au Théâtre Trianon à Paris, et le Festival de Mont Marsan, France. En 1996, je a été revendiqué par Salvador Távora pour jouer dans le rôle de « Carmen ». En 1997, les étoiles dans « Une loi gitane » de José Heredia Maya et en 1998, elle est intervenue dans la série flamenco sur la scène du Queen Elisabeth Hall à Londres puis est programmé dans le célèbre Festival de Bath au Royaume-Uni. En 1999, elle a participé en tant qu’artiste invité dans la tournée au Japon de l’émission «Passion gitane » de Joaquín Cortés, participe en tant que danseuse principale avec Placido Domingo dans l’opéra « El Cid », créée au Teatro de la Maestranza de Séville et est invité par Antonio Canales participer en tant que danseur principal dans le spectacle « Fuerza Latina ».

This post is also available in: Español English Català 简体中文 日本語 Русский Italiano Deutsch 한국어

restaurant

Tour gastronomique et dégustation de tapas

read more

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation de ces cookies.