Retour aux artistes

flamenco Chanteur

Morenito de Illora

Membre d’une famille gitane d’amateurs et de célèbres artistes de flamenco, dans laquelle on vivait pour le chant et la danse, qui émigra à Barcelone, comme de nombreuses autres familles andalouses, alors qu’il n’avait que 7 ans.

NOM: Guillermo Campos Jiménez, Morenito de Illora

LIEU ET ANNEE DE NAISSANCE: Illora, Grenade, 1965

PARCOURS : Membre d’une famille gitane d’amateurs et de célèbres artistes de flamenco, dans laquelle on vivait pour le chant et la danse, qui émigra à Barcelone, comme de nombreuses autres familles andalouses, alors qu’il n’avait que 7 ans.



Il travailla pendant 3 ans avec Flora Albaicín. Aux côtés de Nene de Santa Fe, il monta le groupe dénommé Pureza, débutant au Palais des Sports de Grenade.



José Monje Cruz, mieux connu sous le nom de Camarón de la Isla, le parraina dans l’un de ces festivals de flamenco qui étaient organisés à la fin des années 70. Dès lors, ils entretinrent une bonne relation, et l’amena à travailler aux côtés du grand cantaor dans la grotte de Los Tarantos, à Sacramonte (Grenade), se faisant ainsi une place privilégiée parmi les cantaores pour danser.



Il a été appelé entre autres par Mariquilla, La Tati, Javier Barón, Blanca de Rey, Manuela Carrasco, Antonio Canales, Mario Maya, Cristina Hoyos et Joaquín Cortés, ce qui lui permit de parcourir le monde entier et de collaborer pour l’enregistrement des deux premiers CD de Joaquín Cortés.



Morenito de Illora réunit toutes les vertus qu’un cantaor doit avoir : accord, valeur, puissance, connaissance, rythme et sensibilité. Si l’on ajoute à cela son admiration pour Antonio Chaqueta et Manolo Caracol, on obtient un cocktail explosif. Sa belle voix et son rythme hors du commun lui ont ouvert de nombreuses portes et il commença alors une carrière en solo, enregistrant 4 CD et collaborant avec d’illustres artistes.



Les albums composant sa discographie sont les suivants : Pasión (1991), produit par Pepe de Lucía ; India, avec à la guitare Juan Manuel Cañizares, Benavent et Chano Domínguez ; Yo quiero Volar (1994), avec la collaboration de Pedro Sierra, Tobala et Juan José Amador, entre autres ; A Paco de Lucía (1995), avec à la guitare Tomatito, Paquito Fernández et bien d’autres.



Son dernier disque Alumbra mi vida a été lancé en 2001 avec Discos Mercurio.



Il réalise actuellement un excellent travail en tant que producteur (il produit le prochain CD de Tijeritas) en faisant la promotion de jeunes promesses telles qu’el Yoyo, Chaure Caló, Juan Angel et Los Lunares ainsi que des guitaristes comme Miguel Angel Cortés ou David Carmona qui ont enregistré récemment des thèmes tirés de ses nombreuses compositions.



Il collabore également de manière continue avec les troupes des principaux tablaos nationaux.

restaurant

Gala du réveillon du Nouvel An et soirée Flamenco

read more

Ce site utilise des cookies. Si vous continuez à parcourir, nous envisageons d'accepter son utilisation.