Retour aux artistes

flamenco Danseur

Paloma Fantova

Elle débuta sa carrière professionnelle dès l’âge de 4 ans de la main de son propre père Manuel Fantova, d’origine gitane, qui lui transmit sa passion pour le flamenco, lui inculqua ses racines et lui fit faire ses premiers pas de danse aux sons de sa guitare.

NOM: Paloma Fantova

LIEU ET DATE DE NAISSANCE: Puerto Real, Cadix, 18 octobre 1988

PARCOURS: Elle débuta sa carrière professionnelle dès l’âge de 4 ans de la main de son propre père Manuel Fantova, d’origine gitane, qui lui transmit sa passion pour le flamenco, lui inculqua ses racines et lui fit faire ses premiers pas de danse aux sons de sa guitare.



Elle fit sa première apparition à la télévision à seulement 6 ans. A 7 ans, Antonio Canales décida de l’intégrer au spectacle Bailaor y Raíz en tant que bailaora principale, débutant donc sur de prestigieuses scènes dont celle du Théâtre Apolo de Madrid, où on demanda au bailaor, lors d’une interview, qui était selon lui la jeune promesse de la danse flamenco. Sa réponse fut claire : La bailaora de Cadix Paloma Fantova, celle-là même qui fut découverte à l’âge de 3 ans par l’illustre Camarón de la Isla.



Après avoir gagnée à 8 ans le concours de talents Veo, Veo présenté par Teresa Rabal sur une importante chaîne de télévision espagnole, elle collabora en tant que bailaora au Palais des Congrès de Madrid aux côtés d’artistes tels que Rocío Jurado et José Mercé, sous le regard des Rois d’Espagne.



A l’âge de 9 ans, elle dansa en compagnie de Farruquito et sa famille lors du spectacle hommage a Farruco, puis, cette même année, elle participa au programme Algo más que flamenco présenté par Sara Baras et Paco Sánchez, aux côtés de Raimundo Amador et Pepe de Lucía. De plus, elle dansa au sein de la troupe d’Antonio El Pipa dans le spectacle Generaciones, qui fut représenté entre autres aux théâtres Lope de Vega de Séville, Albéniz et Calderón de Madrid, Villamarta de Xérès et lors du Festival de la Unión (2007).



Elle continua sa carrière artistique puis intégra, à 10 ans, la compagnie España Baila avec laquelle elle interpréta son art au Théâtre Calderón de Madrid.



Elle dansa lors de la tournée au Japon de l’illustre Manuela Carrasco et visita, à l’occasion d’autres tournées, des théâtres tels que le City Center, le Plymouth et le Simphony Space de New-York ; le Kennedy Center de Washington ; les Champs-Elysées et le Chaillot de Paris ; le Sadler´s Wells et le Queen Elizabeth Hall de Londres ; le Théâtre de l’Opéra de Graz et celui du Caire ; la Maestranza de Séville ; le Palais de la Musique de Valence (Espagne) ; etc.



En 2011, Joaquín Cortés compta sur elle pour son spectacle Calé où elle y participa en tant qu’artiste invitée du 5 au 22 mai au Théâtre Häagen-Dazs de Madrid. Cette même année, elle devint la protagoniste du spectacle hommage à Carmen Amaya dirigé par José Luis Ortiz Nuevo et qui fut représenté au Théâtre Coliseum de Barcelone.



En 2012, elle dansa pour la compagnie de Sara Baras lors de son dernier spectacle La Pepa. Elle a actuellement différents projets intéressants comme celui de la Biennale et collabore dans des programmes de variétés musicales du prestigieux pianiste Manolo Carrasco, aux côtés de la famille Morente Carbonell, qui sont toujours diffusés sur plusieurs chaînes de télévision.



En 2012, déjà considérée comme la Première Dame de la danse flamenco du monde, elle concilia ses représentations au Tablao Cordobés avec la tournée internationale 2012 de son spectacle, Sensibilidades, dans les principaux et les plus prestigieux théâtres et tablaos flamencos des plus grandes villes du continent américain.



En septembre 2012, elle participa à la Biennale de Séville, où elle fut acclamée par le public et la presse, aussi bien pour le spectacle Memorial Conmemorativo de Camarón de la Isla au Palais des Congrès et Expositions de Séville (FIBES) que pour son interprétation en solo au Théâtre Alameda. Tout au long de cette année, elle réalisa une tournée en Espagne, en Europe et aux Amériques en tant qu’unique bailaora du spectacle de Tomatito.



En 2013, tout en continuant à participer au spectacle de la troupe de Tomatito, elle alterna, dans le cadre du cycle Flamenco viene del Sur, les représentations de son spectacle Estado Puro grâce auquel elle reçut le prix La Venecia Flamenca, récompensant les jeunes promesses du flamenco et attribué par la Peña Flamenca El Pozo de las Penas de Los Palacios de Séville.



En 2013, elle participa aux côtés de Pastora Galván et Karime Amaya en tant que bailaoras principales au spectacle en hommage à Carmen Amaya, Con Carmen Amaya en la Memoria, produit par la Fondation Tablao Cordobés et l’Académie des Arts et Sciences du Flamenco, représenté dans toute l’Europe et sur tout le territoire espagnol.



Elle représenta le flamenco lors du Festival de Danse de Guayaquil (Equateur), organisé par Zona Escena.



En été, elle alterne ses interprétations lors de son spectacle Estado Puro avec sa tournée en Espagne et dans différentes capitales en tant que bailaora de la troupe de Tomatito.



FESTIVALS: Festival de la Unión (2007), Biennale de Séville (2012), Festival de Danse de Guayaquil (Equateur) – Zona Escena (2013).

PRIX: Prix La Venecia Flamenca, récompensant les jeunes promesses du flamenco et attribué par la Peña Flamenca El Pozo de las Penas de Los Palacios de Séville.(2013).

Paloma Fantova

Tablao Flamenco Cordobes

restaurant

Visite Gatronomique et Service de Dégustation de Tapas

read more

Ce site utilise des cookies. Si vous continuez à parcourir, nous envisageons d'accepter son utilisation.