spectacle de flamenco

Continuer le sommet de la danse flamenco

De 1er octobre jusqu'à 31 octobre

tickets
Retour aux spectacles

Au cours du mois d’octobre, Tablao Flamenco Cordobes continuera à présenter les artistes les plus importants du flamenco avec Alfonso Losa (1 à 4, 7 à 21), Karime Amaya (1 à 3, 5 à 8, 9 à 24, 26 à 31 ), Águeda Saavedra (1 à 3, 5 à 6), Saray « La Pitita » (7 à 21), Paloma Fantova (22 à 24, 26 à 31). ‘Continuation du sommet de la danse flamenco’ sera présenté au tablao historique de Las Ramblas à Barcelone et comprendra également la présence du chanteur de flamenco Davinia Jaén, des chanteurs de flamenco « El Coco », Antonio Fernández, Luis El Granaíno et Bocaíllo, ainsi que les guitaristes David Cerreduela, Tuto et Eugenio Santiago.

 

Danseurs

 

Alfonso Losa (1er au 4, 7 au 21 octobre)

Il a commencé sa formation avec Rafael de Córdoba. Il a étudié la danse espagnole et le flamenco au Conservatoire Royal de Danse Professionnelle de Madrid avec la mention «cum laude». Il s’est ensuite spécialisé dans la danse flamenco avec les maîtres Manolete, María Magdalena, Antonio Reyes, Juan Ramirez, Antonio Canales, La China et Javier Latorre. Il a joué en tant qu’artiste invité ou soliste dans les plus grandes compagnies de flamenco telles que Manuela Carrasco, El Güito, Manolete, Tomatito, Enrique Morente, Gerardo Núñez, La Susi, Enrique de Melchor, etc.

 

Paloma Fantova (22 au 24, 26 au 31 octobre)

Paloma Fantova est une danseuse de flamenco née à Cadix qui a commencé à danser très tôt. A l’âge de quatre ans, elle a commencé à ressentir le flamenco et à huit ans, elle a gagné le concours de talents TVE « Premios Veo Veo Veo ». Paloma Fantova a participé aux chorégraphies de Manuela Carrasco au Japon et a fait des tournées dans le monde entier, notamment à New York, Washington, Paris, Londres ou Le Caire. En 2011 il participe au spectacle « Calé » de Joaquín Cortes et en 2012 il alterne sa présence au Tablao Flamenco Cordobes à Barcelone avec la présentation de son spectacle « Sensibilidades ». La bailaora a également participé aux travaux de Tomatito et à l’exposition en hommage à la grande bailaora Carmen Amaya, produite par Tablao Flamenco Cordoobes, avec Karime Amaya et Pastora Galván. En janvier 2019, Paloma Fantova a présenté son nouveau spectacle au Festival de Jerez : CUNA. 

 

Karime Amaya (1 au 3, 5 au 8, 9 au 24, 26 au 31 octobre)

Karime Amaya, membre de la famille Amaya, est la nièce de Carmen Amaya, La Capitana, la danseuse la plus célèbre de tous les temps. La bailaora a débuté à l’âge de neuf ans et, depuis lors, sa carrière artistique s’est développée, se produisant dans des festivals et des théâtres du monde entier comme aux Etats-Unis, au Japon, au Mexique, en France ou dans les plus importants festivals de flamenco en Espagne, parmi tant d’autres endroits. De plus, en novembre 2018, Karime Amaya a créé son propre spectacle au SAT Teatre de Barcelona: La Fuente. 

 

Águeda Saavedra (1 au 3, 5 au 6 octobre)

La bailaora Águeda Saavedra est née à Malaga et a commencé ses études à l’âge de 7 ans au conservatoire de cette ville. A l’âge de 15 ans, elle entre au Conservatoire de Danse de Madrid et grandit avec des maîtres tels que « Betty », Cristina Visús, Currillo ou Rocío Espada entre autres. Águeda Saavedra a remporté le premier prix du Concours de Danse de la Ville de Ribarroja del Turio en 2009 et 2010 et obtient une bourse de la compagnie de danse Antonio Najarro.  La bailaora a voyagé avec sa danse flamenco dans des pays du monde entier, comme les Etats-Unis, l’Angleterre et l’Italie. Elle a également travaillé avec de grands artistes comme Jesús Carmona, avec qui elle a visité des scènes en Chine et à Dubaï, entre autres, avec le spectacle IMPETUS. L’artiste vient également de participer à la série’Arde Madrid’, qui couvre la vie d’Ava Gardner.

 

Saray « La Pitita » (7 au 21 octobre)

Saray Fernández, connue sous le nom de Saray La Pitita, est née à Grenade en 1988. Elle appartient à une famille d’artistes de flamenco et est la fille du guitariste José Fernández. Elle a commencé à danser à l’âge de 16 ans et a commencé à s’entraîner avec de grands artistes de flamenco et à l’âge de 18 ans elle a commencé à danser dans des tablaos de flamenco. Peu de temps après, elle s’installe à Madrid, où Joaquín Cortes la rencontre et décide de l’engager pour sa compagnie comme l’une des premières danseuses de sa compagnie, avec laquelle elle a voyagé dans le monde entier. De plus, Saray La Pitita a travaillé avec de grands artistes tels que Farru, Josemi Carmona, Jorge Pardo et Rubén Dantas.

 

 

 

 

 

 

This post is also available in: Español English Català 简体中文 日本語 Русский Italiano Deutsch 한국어

Artistes

Guitaristes

 

 

David Cerreduela

Fils du célèbre guitariste « El Nani », il a joué pour les plus grands artistes de flamenco, il a été guitariste du Ballet National d’Espagne et a également collaboré à de nombreux albums. Il travaille actuellement avec Tablao Flamenco Cordobes Barcelona. A 14 ans, il a commencé sa carrière professionnelle en accompagnant pas moins de Lola Flores et Merche Esmeralda. Plus tard, il rejoint la compagnie d’Antonio Canales dans les œuvres de Torero ou Gitano. 

 

 

Tuto

Jeune guitariste né à Barcelone au sein d’une famille d’artistes flamenco, il débute sa carrière à l’âge de 14 ans. Il a joué pour de grandes figures comme Montse Cortés ou Farruquito et sa carrière semble inarrêtable.

 

 

Eugenio Santiago 

Guitariste polyvalent, il est l’un des jeunes guitaristes flamencos les plus prometteurs de Barcelone. Eugenio Santiago a déjà été récompensé par plusieurs prix, dont le premier prix du Certamen Internacional de Hospitalet et le premier prix pour le meilleur accompagnement aux chants de Bulerías. Eugenio Santiago a partagé la scène avec de grands artistes de flamenco comme Farru, Juan de Juan, Belén López, Morenito de Illora, Joselillo Romero ou Simón Roma, entre autres. 

 

 

 

Chanteurs

 

La Fabi (1 à 3, 5 à 6)

Fabiola Pérez Rodríguez est née à Arcos de la Frontera (Cadix). Elle a étudié à la Fondation Cristina Heeren avec José de la Tomasa, Paco Taranto et Esperanza Fernández. Cette grande cantaora a chanté pour de grandes figures de la danse et est développée à la perfection dans les cantes de compás. En plus de jouer avec la compagnie de Cristina Hoyos, elle a joué dans presque tous les tablao en Espagne et a chanté dans des festivals et des théâtres du monde entier. En 2018, La Fabi publie son album «Fruto y Flores».

 

Davinia Jaén (7 au 24, 26 au 31)

Elle a débuté sa carrière à l’âge de 14 ans à Jerez. Elle a joué dans de nombreux tablos et groupes de flamenco de la ville et a appris de Juan Parrilla au tablao El Lagar de tío Parrilla. Plus tard, elle a déménagé à Séville où elle a eu l’honneur d’apprendre et de grandir en tant qu’artiste avec José de la Tomasa, Paco Taranto, Jeromo Segura, Laura Vital, José Galvan, Carmen Ledesma et bien d’autres.

 

Antonio Fernández (22 au 24, 26 au 31)

 

Juan Manzano « El Coco »

Né à San Roc, il est probablement l’une des voix les plus flamencos de Barcelone. Authentique et avec du flamenco dans son ADN. Il a aussi une voix prodigieuse, capable d’un chant capricieux, riche de souvenirs évocateurs et d’un naturel débordant. Juan est une institution de flamenco à Barcelone et ne cesse de nous surprendre année après année.

 

 

 

Antonio Campos « Bocaillo ».

Ce cantaor catalan du quartier Bon Pastor est entouré de flamenco depuis que son grand-père était le cousin de Porrina. Il a suivi une formation de cantaor professionnel au Tablao Flamenco Cordobés en travaillant avec de grands artistes tels que Karime Amay, la Susi, Pastora Galván, Manuel Tañé ou Antonio Vilar.

 

 

 

Luis EL Granaino

Né dans une famille d’artistes grenadins, il a commencé à se produire dans toute la ville de Barcelone, sa première tournée a été en Azerbaïdjan avec la compagnie Tuto, Iván Alcalá et Juaquín el Duende, entre autres. Il s’est produit avec des artistes comme Antonio Canales, Saray García et Rafael Amargo, Barullo et Farruquito dans la Sala Apolo. Il a également collaboré avec Duquende à l’enregistrement de l’album Kantata. Il a un style pur et gitan et se spécialise dans Soleá, Seguiriya et Fandango.

 

 

 

José Manuel Doya Zambullo

José Manuel Doya de Barcelone, « Zambullo », revient au Tablao Flamenco Cordobes. Avec des racines de Jerez et une voix pure, gitane et sincère. Le chanteur a fait des tournées dans les salles et théâtres les plus importants d’Espagne et s’est produit aux côtés d’artistes tels que Joaquín Cortés, Antonio Canales, Farru, Pastora Galván et Rubén Olmos, entre autres.

This post is also available in: Español English Català 简体中文 日本語 Русский Italiano Deutsch 한국어

restaurant

Tour gastronomique et dégustation de tapas

read more

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation de ces cookies.