Retour aux artistes

flamenco Danseur

Juan Andrés Maya

Juan Andrés Heredia Maya est né le 6 janvier 1972 au cœur du quartier gitan de Sacromonte à Grenade. Avec fond artistique vaste dans sa famille (il est le neveu des très célèbres danseurs Mario Maya, Manolete et Juan Maya marote) a commencé à danser à l'âge de trois ans dans la Cueva de la Rocio, appartenant à ses parents, où il est rapidement devenu le attraction principale pour les nombreux visiteurs de cette place populaire de Grenade.

Juan Andrés Heredia Maya est né le 6 janvier 1972 au cœur du quartier gitan de Sacromonte à Grenade. Avec fond artistique vaste dans sa famille (il est le neveu des très célèbres danseurs Mario Maya, Manolete et Juan Maya marote) a commencé à danser à l'âge de trois ans dans la Cueva de la Rocio, appartenant à ses parents, où il est rapidement devenu le attraction principale pour les nombreux visiteurs de cette place populaire de Grenade.

Avec seulement quatorze ans il est allé au Caire avec la compagnie de Cachado et depuis lors, il n'a pas cessé d'agir.Google Translate Icon

Il a commencé dans la salle Neptune de Grenade, quelque temps plus tard, avec La Chunga au Café de Chinitas à Madrid et a fait le tour de l'Espagne pendant les Semaines Culturelles du Ministère de la Culture.

A 18 ans, il monte la chorégraphie de son premier travail "Passion". Son succès à Grenade lui a permis de se produire dans plusieurs théâtres de la Communauté de Madrid.

En 1992, lors de la célébration de l'Exposition universelle de Séville, il a collaboré à un spectacle avec Miguel Bosé "Les jeunes valeurs du XXIe siècle", récoltant un succès retentissant. Cette même année, il présente l'œuvre "Contraste", et avec elle, il a visité différents théâtres de la géographie espagnole.

Trois ans plus tard, il a participé avec Carmen Linares à une tournée en Jordanie et en Tunisie.

En 1997, il a été revendiqué par SS. MM. les rois d'Espagne pour qu'elle joue dans Carmen de los Chapiteles et fait ses débuts dans le théâtre de l'Alhambra avec "Cautivo" avec Manolete, La Hierbabuena et Beatriz Martín. Cette même année, il a participé à l'émission "Amor Brujo", dans le rôle de protagoniste.

Il a également travaillé à New York au Lincoln Center et a fait des tournées aux Pays-Bas et au Japon. En septembre de la même année, il présente son nouveau travail "Roots", sponsorisé par la Duchesse d'Alba.

En 1997, il a joué avec Antonio Canales dans le spectacle "Guernika" réalisé par Lluis Pascual. Toujours à New York, il a joué avec la Flamenco Live Company en hommage à García Lorca, et au Théâtre "ABC" de Nagoya et Tokyo au Japon.

Un an plus tard, il présente son spectacle "Gitanos de Sacromonte" au Café de Chinitas à Tokyo et travaille avec sa famille à la Biennale de Séville. Cette même année, il a été revendiqué par S.S.M.M. les Rois d'Espagne pour la célébration de l'anniversaire de Día Sofia au Palais de la Zarzuela.

En 1999, il a représenté une exposition de sa propre entreprise au Collège des médecins de Madrid.


En 2000, également avec son propre spectacle, il a joué au théâtre Aoyama-Enkei à Tokyo au Japon, et avec la compagnie de Paco Peña a visité des théâtres à travers l'Europe.
La même année, il partage le projet avec Antonio Canales, Sara Baras, Lole Montoya et Suroma pendant un mois au théâtre Alcázar de Madrid. Il a également voyagé au Japon et a donné un cours pour la préparation des étudiants dans un théâtre.

À la fin de l'année, il a présenté son spectacle "Maya-II" au théâtre Isabel la Católica, récoltant un grand succès du public et des critiques.

Année 2001. Voyage en France avec le groupe Curro Albaycín et se produit au Café de Chinitas à Madrid avec Furia Maya.

En 2002, il représente l'émission "Homenaje a Carmen Amaya", dont il est chorégraphe, auteur et interprète, au Teatro Nuevo Apolo de Madrid. Il le combine avec différentes performances dans le Tablao Flamenco Casa Patas.

Avec l'exposition "Gitanos del Sacromomento", il a visité 19 lieux différents aux Pays-Bas, en compagnie de son oncle Tony Maya.

Elle réalise son propre spectacle Maya III "Flamenco de un marginizado" à Casa Patas avec Mª Paz Lucena et au Café de Chinitas avec Suroma. Dans le théâtre Isabel La Católica de Grenade avec Suroma, enfin, le représente également dans le Corral de la Morería à Madrid avec Blanca del Rey.

Déjà en l'an 2003, voyage à nouveau en Hollande, dans un tour intense duquel revient avec un grand succès.

Il a gagné le flamenco prix Révélation artiste avec Nacho Duato et tout au long de sa carrière a joué avec Estrella Morente, Farruquito et Miguel poveda dans les festivals d'automne de Grenade eu lieu dans la ville en 2012, 2013 et 2014. Il continue à tour avec ses spectacles et cours d'enseignement à l'école internationale de flamenco Manolete de Granada.

Juan Andrés Maya

Tablao Flamenco Cordobes

restaurant

Gala du réveillon du Nouvel An et soirée Flamenco

read more

Ce site utilise des cookies. Si vous continuez à parcourir, nous envisageons d'accepter son utilisation.